Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 12:33

Voici encore un exemple qui désole tout collectionneur ou chercheur amateur sur le PERIGORD : trouver une carte postale dont l'éditeur (ici, DOMEGE de Périgueux) a omis d'indiquer la localisation du cliché.
Si, pour l'éditeur (avant tout commerçant), cette omission (plus ou moins volontaire) présentait l'avantage de pouvoir vendre la carte postale dans tout le département de la DORDOGNE , elle rend le cliché un peu moins instructif.
Qui plus est, on remarquera que la pose est très appuyée, que le groupe d'enfants paraît avoir été disposé à l'attention du photographe, et que la scène (centre du cliché) du rétameur qui montre son récipient à une fermière semble de trop.
Certains diront : "encore une photo prise à l'intention des citadins pour mettre en avant une vue idyllique sur la vie campagnarde"...
On ne va quand même pas trop chipoter, et je vous laisse apprécier cette scène à votre guise.

Repost 0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 18:48

Quelques photos représentatives du dynamisme entre 1900 et 1930 de cette commune des vallées de la Dronne et de la Côle .
Le parti pris du photographe des 2 premiers clichés (années 1905) nous montre une animation remarquable du village : une jeunesse toute gaie, des anciens sur un banc faisant penser à quelque village du Sud...
Les 2 derniers clichés (vers 1910, puis 1930) illustrent la varité des commerces : de la très chic "Epicerie parisienne" au plus modeste "Hôtel - Epicerie" de la route de Firbeix , où le camion automobile a remplacé l'élégante calèche.
Ces images sont d'autant plus nostalgiques que MIALET (que les éditeurs de la belle époque orthographiaient avec 2 L) a depuis perdu près des 2/3 de sa population : le village comptait en effet 2021 habitants en 1913, 1287 habitants en 1962 , et seulement 684 habitants en 2006 !




Repost 0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 17:30
J'ai choisi le travail du photographe Pierre DAUDRIX de Sarlat afin d'illustrer une visite de ce village perché typique du Périgord noir, groupé autour de son église fortifiée du XII XIIIe siècle.




Repost 0
Published by munoche - dans Canton de SARLAT
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 16:58

A titre exceptionnel, nous quittons le PERIGORD pour évoquer un site bien pittoresque situé sur la rive charentaise de la DRONNE : au lieu dit LES HERVEUX , sur la commune de SAINT AIGULIN, fonctionnait au début du XXe siècle une usine hydro-électrique (les cartes postales datent des années 1910).

Pour se rendre d'une rive à l'autre, il fallait alors emprunter un bac , qui pouvait prendre en charge de petits attelages, comme l'illustre la première carte postale.

Apparemment, le photographe a été fort impressionné par l'appareillage de l'usine. Il faut dire qu'à l'époque, la mode n'était pas encore à la miniaturisation : la taille des turbines, excitatrices, alternateurs , parafoudres et téléphones exigeait même une prise de vue "grand angle".
La dernière carte postale nous confirme que la maintenance était assurée jour et nuit,  vu la literie logée carrément sous les fils électriques (bonjour les migraines !).

Après avoir été abandonnée au milieu du siècle dernier, cette usine vient de reprendre du service il y a quelques années, après avoir été totalement mise aux normes actuelles.




Repost 0
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 14:17

Ayant accompagné récemment quelques amis sur la route des crêtes jusqu'au plus haut des rochers afin de leur faire admirer le cingle de TREMOLAT formé par la DORDOGNE , j'avais remarqué que dans ces rochers avaient été solidement fixés de nombreux anneaux pour permettre aux fans de varappe d'escalader ce superbe site...

L'escalade de ces parois rocheuses est une distraction qui ne date pas d'hier, comme le montre cette jolie série de clichés de la belle époque (pris avant 1905), dont les légendes devaient faire frémir les destinataires de ces cartes : "Montagne Pelée", "Ascension périlleuse", sans oublier "Les touristes sans peur"...





Repost 0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 10:23

Grâce aux clichés du photographe Joseph BOISMOREAU , nous conservons les traces des nombreuses fêtes , foires, comices et cavalcades qui animaient la sous préfecture qu'était alors RIBERAC.
Je suis toujours étonné par la foule qu'attiraient ces animations , songeant aux difficultés que rencontrent  les bénévoles actuels pour rassembler un public trop souvent diffus (trop de sollicitations extérieures ? individualisme actuel ?indifférence vis à vis de la communauté?...).
A titre d'exemple, je vous propose quelques photos d'une fête qui se déroula le 1er Juin 1913, où les Ribéracois firent preuve d'une grande imagination dans la conception de leurs chars.
La publicité commençait déjà à pointer le bout de son nez : "Honneur à l'agriculture" ,  une superbe bouteille de vin sans doute pour vanter les petits crus locaux , et tout en arrière plan du dernier cliché un char pour les Etablissements CADROAS Grains et Fourrages , ainsi qu'un char KUB...







 




 
Repost 0
Published by munoche - dans Canton de RIBERAC
commenter cet article
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 18:43

En relisant récemment un ouvrage édité en 1903, je me suis rendu compte que les lieux qu'il évoquait pouvaient parfaitement être illustrés par quelques cartes postales qui sommeillaient dans mes albums ...

Je retranscris exactement le texte de 1903 , en l'illustrant donc d'un choix de quelques clichés de l'époque.

'...Les grands rochers de Laugerie m'attiraient par leur silhouette étrange et superbe. Les grottes creusées à mi-hauteur de ces parois ont été aménagées; une enseigne peinte sur l'encorbellement apprend que là-haut est l'auberge du Paradis, avec course au canard!

 Les gens de l'âge de pierre ont été remplacés par un propriétaire de guinguette. J'y suis monté en suivant un sentier tracé sur des éboulis ou porté sur des charpentes. Il accède à une grotte ayant également son enseigne: l'hôtel des gorges d'Enfer.

 

  On me sert un verre de chartreuse sous ces voûtes où nos arrière-ancêtres dégustaient du renne et du mammouth. Ceux qui leur succédèrent ont creusé dans la pierre des bancs et des lits.

 

  La cuisine est elle-même une grotte où sont rangés les alcools les plus variés. On y fait marcher en mon honneur un phonographe et un harmonica mécanique. Le premier est si nasillard, qu'il semble garder la voix des premiers hôtes du lieu.

  Le foyer est dans une cavité où les hommes de l'âge de pierre firent peut-être cuire leur venaison.

L'aubergiste qui s'est installé d'une façon si originale se nomme Galou...celui-ci, heureux de trouver quelqu'un s'intéressant à lui, m'a fait visiter ses travaux; pour éviter un détour, il m'a fait traverser la Vézère en barque jusqu'à Tayac, se refusant à la moindre rémunération. J'ai du me borner à serrer la main de cet homme des cavernes."

 

Texte extrait de : VOYAGE EN FRANCE , 29 ème série, Bordelais et Périgord, d'Ardouin DUMAZET, édité par BERGER LEVRAULT en 1903.

 

 

Repost 0
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 17:17
Les journaux en ce début des années 1900 ne comportaient pas de photographies afin de pouvoir illustrer les reportages... La carte postale palliait par contre parfaitement ce manque d'illustration.
Ainsi, les journaux de l'époque ont bien relaté que le 23 Juin 1901, à 16h30 exactement, huit tonnes de rochers qui menaçaient la route et le rail du Pont des Roches, entre Brantôme et Périgueux , avaient été dynamités par 250 kilogrammes de dynamite .
Deux cartes postales ont été alors éditées pour "couvrir" cet événement : la première montre l'échafaudage qui a permis d'infiltrer de dynamite la roche par quatre vingt trous , et la deuxième a saisi les nuages de poussière soulevés par l'explosion.
On ne voit pas par contre la foule qui a salué cet exploit par des applaudissements chaleureux...



Mes commentaires ont été plus qu'inspirés par l'ouvrage du Père POMMAREDE : BRANTOME ET BOURDEILLES oubliés, publié aux éditions PIERRE FANLAC (28/05/1982).


Repost 0
Published by munoche - dans Canton de BRANTOME
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 16:13


Le chabretaire représenté sur la première carte s'appelait Mr LACOMBE . Il habitait la région de SAINT CYPRIEN , et ses talents de musicien furent reconnus lors d'un concours musical organisé à SARLAT lors de la Félibrée de 1908, où il fut déclaré vainqueur, avec en prime une somme de 12 Francs !

Une photo (2ème carte postale) a d'ailleurs été prise lors de cette Félibrée, photo sur laquelle on reconnait , 3ème debout à partir de la gauche, le lauréat Mr LACOMBE (à sa mine superbe on devine que c'est bien lui qui a remporté le 1er prix...) . Il pose entouré de vielleux , l'ensemble ayant du bien égayer cette superbe journée de Félibrée.

Alors que sur cette photo la majorité des musiciens semble avoir dépassé la cinquantaine , il faut aujourd'hui rendre hommage à ces groupes de jeunes musiciens qui font revivre les chants et musiques traditionnelles du PERIGORD.

C'est grâce à l'animateur d'un de ces groupes que j'ai pu obtenir l'histoire de Mr LACOMBE. Je vous invite à visiter son site très vivant  sur :
link   .

Et j'ai pensé qu'un nouveau graphisme , avec plus de couleurs et un meilleur rendu des photos , ne ferait pas de mal à mon petit blog qui devenait un peu tristounet. N'hésitez pas à me faire part de vos impressions sur cette nouvelle présentation.  

Repost 0
Published by munoche - dans Canton de SARLAT
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 13:02



Le culte de Marie Madeleine à MINZAC est très ancien , avec une existence attestée d'un chapelain de la chapellenie de la Madeleine à MINZAC en 1541.  Victime des guerres de religion (destruction de la chapelle originelle) et de la révolution, le pélerinage a été restauré dans la deuxième moitié du XIXe siècle , avec superposition de la fête foraine et de la fête religieuse.
Depuis quelques années, la fête religieuse a été transférée à la date du 22 Juillet, afin d'éviter les inconvénients de la fête foraine.
Ainsi de nos jours, encore quelques centaines de pélerins se rassemblent chaque année pour une messe suivie de la procession où la sainte est vénérée dans une chasse ,où elle est  représentée étendue tenant la croix dans ses bras , image de la pécheresse dont la sincérité du repentir et la profonde authenticité de sa foi firent donner en exemple par le Christ.

Je vous recommande la lecture de l'ouvrage d' Alberte SADOUILLET-PERRIN et Guy MANDON : "PELERINAGES EN PERIGORD" , publié aux éditions PIERRE FANLAC en 1985, ouvrage qui m'a permis d'étayer le commentaire de cet article.   
Repost 0

Présentation

  • : Cartes postales anciennes du Perigord Dordogne
  • Cartes postales anciennes du Perigord Dordogne
  • : Un voyage dans le PERIGORD DORDOGNE à travers une sélection de cartes postales anciennes , choisies selon mon humeur ou à proposer par vous mêmes.
  • Contact

MA PETITE ANNONCE

Une collection n'étant jamais terminée, je suis toujours à la recherche de photos et cartes postales anciennes du PERIGORD. N'hésitez pas à me contacter (bouton CONTACT tout au bas de la page) et à me préciser vos conditions si vous avez de tels documents à céder.

Rechercher